Tranquility et la Cupola

En ce moment même, les astronautes de la navette Endeavour et ceux de la Station installent deux nouveaux modules fabriqués en Europe.

Bookmark and Share

 

Partie le 8 février dernier pour la mission STS-130, la navette spatiale Endeavour emportait dans sa soute le module Tranquility et le poste d’observation Cupola. Il s’agit là des deux derniers éléments habitables permanents de l’ISS construits en Europe.
La vidéo Enjoy Space ci-dessous vous les présente.



Tranquility recyclera l’air et l’eau
Autrefois connu sous le nom de Node 3 (noeud n°3), ce module de presque 7 m de long pour un diamètre de 4,5 m est... propriété américaine, bien qu’il ait été fabriqué en Europe par l’industriel Thales Alenia Space. En effet, aux termes des accords qui régissent la copropriété de la Station Spatiale Internationale, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) doit fournir à la NASA deux modules et des équipements en échange du lancement de son laboratoire Columbus. Ce dernier a d’ailleurs été amené vers le complexe orbital en février 2008 lors de la mission de navette STS-122. Tranquility est ainsi le deuxième module concerné par cet accord car le premier (Node 1 ou Harmony) avait déjà été livré puis installé là-haut en octobre 2007 (mission STS-120). Tranquility fournira certes un espace de rangement supplémentaire aux équipages de l’ISS, mais son utilité va bien au-delà puisqu’il est équipé avec les systèmes de support-vie les plus avancés jamais envoyés sur orbite. Capable de purifier l’atmosphère de la Station, de recycler les eaux usées et doté d’un cabinet de toilette additionnel, il jouera un rôle essentiel pour la vie à 6 à bord de l’ISS.

Cupola - ISS - De Winne
Au sol, l’astronaute européen Frank De Winne s’entraîne à piloter le bras robotique de la Station depuis la Cupola.
Crédit : NASA

Cupola : quelle vue !
Également fabriqué en Europe, et toujours par Thales Alenia Space, le poste d’observation Cupola est la première véranda orbitale. Ses 7 hublots en borosilicate (un verre qui résiste aux fortes températures) donneront aux astronautes une vue panoramique inédite de la Terre. L’ESA compte d’ailleurs l’employer pour mener des observations scientifiques de certains phénomènes atmosphériques. On notera que la propriété de la Cupola a aussi été transférée à la NASA dans le cadre d’un autre échange qui prévoit le lancement et le retour de 5 charges utiles européennes vers l’ISS. Ce poste d’observation servira de plus à piloter le bras robotique canadien de la Station. Actuellement, les astronautes télécommandent ce bras depuis le module américain Destiny et doivent uniquement se fier aux images renvoyées par plusieurs caméras vidéos (un de leurs collègues peut toutefois surveiller par un des hublots). Avec la Cupola, ceux qui manipulent le bras robotique pourront en plus bénéficier d’une vue directe des opérations.

Publié le 11 février 2010

Bookmark and Share

 
Suivez-nous
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus

Dossiers

  • Les étapes de Rosetta

    Réveillée avec succès le 20 janvier, la sonde européenne s’approchera à proximité de la comète Churyumov-Gerasimenko dès le mois d’août. Le 11 novembre, Rosetta larguera l’atterrisseur Philae pour qu’il se pose sur le noyau de la comète.

  • ww
  • Expédition ALMA

    La Cité de l’espace au cœur de l’actualité astronomique ! Visitez avec nous et en vidéo les observatoires ALMA et Paranal au Chili ainsi que le site du futur télescope géant E-ELT.

  • ww
  • Gravity : les spectateurs sur orbite

    Succès cinématographique, Gravity raconte la lutte pour la survie de deux astronautes (Sandra Bullock et George Clooney). Analyse de cette immersion sur orbite pour le prix d’une place de cinéma !

  • ww